Fugue # Déplaire

À contre jour, une silhouette progresse vers le spectateur. Une attitude étrange et craintive rythme ses mouvements. Le personnage jette au sol, à plusieurs reprises, des poignées de boutons. En suspension, tels des oripeaux, des vêtements et tissus blancs flottent autour de lui.

Fugue explore des questions d’enfance, d’adolescence, de mutation, d’acte de mutilation, d’attitude des corps en métamorphose.

Mise en scène, conception sonore

Interprétation : Eliott Pradot
Assistant artistique : Camille Graule
Soutiens et remerciements (saison 2017 – 2018) : DRAC Hauts-de-France, Espace Pasolini (Valenciennes), Point Éphémère (Paris), Théâtre Massenet (Lille), Théâtre Le Grand Bleu (Lille)

Fugue est une pièce divisée en 5 mouvements de 20 à 30 minutes chacun environ. Les mouvements peuvent être joués les uns à la suite des autres ou de manière isolée. Lorsqu’ils constituent une série, le nombre de mouvements peut varier, allant de 1 à 5.